Vous êtes enceinte, heureuse de voir votre ventre prendre de plus en plus de place. Il s’arrondit de jour en jour et cela vous plait. Puis un jour, vos jambes aussi se mettent à gonfler… Et ça vous ne l’aviez pas prévu...

Les “jambes lourdes" pendant la grossesse font partie des maux de la grossesse. Phénomène amplement connu par les professionnels de santé, les jambes lourdes, qui gonflent, voire qui deviennent douloureuses, font désormais partie du quotidien de la plupart des femmes enceintes.

Nous vous explicons comment arrive ce phénomène, ainsi que son traitement et sa prévention.

1. Pourquoi les jambes gonflent pendant la grossesse ?

La grossesse est un grand bouleversement hormonal. Les hormones, oestrogène et progestérone, provoquent une diminution de la tonicité des vaisseaux et surtout des veines. La prise de poids, l’augmentation du volume sanguin et l’augmentation du volume de l’utérus, dus au développement du foetus, gênent la circulation sanguine. Celle-ci se fait normalement du bas du corps, c’est-à-dire les pieds, les mollets et cuisses, vers le haut. Le retour du sang des pieds vers le cœur n’est plus aussi efficace pendant la grossesse. Et surtout lors du dernier trimestre. C’est alors que les pieds, puis les mollets se mettent à gonfler causant parfois douleurs, fourmillements et crampes.

2. Avant tout, il faut prévenir.

Tout d’abord, évitez de rester trop longtemps debout et évitez de piétiner. Faire du surplace, ne stimule pas le retour veineux, bien au contraire.

La nuit, dormez les jambes surélevées, soit par un coussin que vous placez sous vos pieds, ou directement sous le matelas. La position sur le côté gauche sera aussi privilégiée.

Diminuez votre consommation de sel et de produits trop épicés. Le sel a tendance à capter l’eau et plus vous mangez salé, plus vous buvez de l’eau. Celle-ci ne sera pas éliminée mais stockée en partie dans vos jambes. La consommation excessive de café ou autre excitant est à proscrire. Une à deux tasses de café par jour suffisent.

Buvez de l’eau régulièrement tout au long de la journée. On recommande 1,5 litres ou 10 verres d’eau par jour. Les jus de fruits ainsi que le thé et les tisanes sont aussi un bon moyen de s’hydrater. Faites cependant attention aux boissons sucrées.

3.  Le traitement, tout simplement.

Marchez, bougez, nagez ! En effet, plus vous allez bougez vos jambes, plus vous allez stimuler la circulation sanguine et donc favoriser le retour veineux et prévenir les jambes lourdes.

En premier lieu, la natation. Sport favori des femmes enceintes, faire de l’exercice dans l’eau vous permet de vous sentir plus légère et les mouvements vont être plus agréables. Si cela est possible, optez pour une préparation à l’accouchement en piscine. Détente et relaxation garanties. Vous pouvez aussi opter pour une marche ou balade de trente minutes par jour, ou des pilates si l'état de votre grossesse le permet.

Si vous en avez la possibilité, faites-vous masser les jambes. Soit par votre conjoint, soit par un kinesitherapeute. Le massage a largement fait ses preuves dans la traitement et la prévention des jambes lourdes. Les gestes doivent être lents et fermes à la fois, afin de stimuler le retour veineux. Commencez par les pieds puis les jambes et enfin les cuisses.

Passez vos jambes sous l’eau froide matin et soir. Le froid stimule la tonicité des vaisseaux et surtout des veines et permet la diminution des oedèmes au niveau des jambes.

Utilisez des bas de contention. Eux aussi ont prouvé leur efficacité dans la prévention et le traitement des jambes lourdes pendant la grossesse. Faites attention à mettre des bas ou chaussettes de contention adaptés à vos jambes. Quand vous les achèterez en pharmacie, veillez à ce qu’on prenne les mesures de vos jambes, tour de mollet de cheville et hauteur de votre jambe. Idéalement, les bas de contention se mettent en place le matin dès le réveil, et s'enlèvent le soir avant de vous coucher. Leur confort et efficacité ne sont pas à la hauteur de leur esthétique. Cependant, ils sont un des meilleurs traitements préventifs, surtout si vous prenez l’avion ou comptez faire un trajet en voiture ou train.

4. Et après l’accouchement ?

La plupart du temps, tout rentre dans l'ordre dans les trois mois qui suivent l'accouchement. On vous conseille cependant de continuer à suivre ces recommandations les semaines suivant votre accouchement.

Article posté le 14/11/2018 à 00:00:00 Permalink