1 - N’y allez pas si vous êtes malade

Le nouveau-né, bien que protégé par les anticorps de sa mère, reste un être fragile et vulnérable. Son système immunitaire est encore immature. D’autant plus s’il est né prématurément. La jeune maman est souvent fatiguée et donc plus fragile. Si vous ou vos enfants êtes enrhumé, avez mal à la gorge, la grippe ou de la température, mieux vaut attendre que les symptômes disparaissent avant d’aller leur rendre visite.

2 - Lavez-vous les mains avant de toucher ou porter un nouveau-né

Les mains sont le principal vecteur de virus et de bactéries. D’autant plus qu’on est sans cesse entrain de toucher notre téléphone, notre ordinateur ou notre sac. Pour les mêmes raisons de ce système immunitaire immature, vous risquez de véhiculer et contaminer ce nouveau-né. Ayez le réflexe de vous laver les mains. Avec de l’eau et du savon (quand celles-ci sont souillées) ou une solution hydro-alcoolique (SHA). Cette dernière présente bien souvent un fort pouvoir bactéricide. Et attention aux bisous, certains parents pourraient être froissés par ce geste. 

3 - Ne fumez pas devant un nouveau-né

De nombreuses études ont montré la nocivité du tabac (cancer, maladies cardio-vasculaires, pathologies pulmonaires..) Chez un nouveau-né le tabagisme passif, multiple par deux ou par trois le risque de mort subite du nourrisson. A long terme il est responsable d’asthme et rendrait les enfants plus allergiques (rhinites, dermatites atopiques et asthme). Si vous êtes fumeur, abstenez-vous de le faire devant les enfants et surtout devant un nourrisson. Et n’oubliez pas de vous laver les mains après avoir fumé et avant de toucher un bébé. 

4 - Respectez le rythme de maman et bébé, n’y restez pas trop longtemps

Les premières semaines, il est souvent difficile aux jeunes parents de trouver un rythme régulier. Les nuits sont souvent courtes, avec le rythme encore irrégulier des tétées ou biberons. Renseignez-vous quels horaires sont préférables et n’y passez pas la journée entière. Venez en petit comité. Il vaut mieux plusieurs visites fractionnées qu’une seule où vous risquez de fatiguer la nouvelle maman et son bébé. Ne réveillez pas un nouveau-né qui dort. Vous savez comment il est difficile pour un adulte de passer de la phase de sommeil profond a la phase d’éveil. Vous aurez d’autres occasions pour voir la couleur des yeux. Si votre amie se trouve encore à la maternité, renseignez-vous des horaires de visite. Et n’accourrez pas a son chevet dès le premier jour. 

5 - Des conseils oui, mais avec parcimonie

Une femme qui vient d’accoucher est souvent fatiguée. Les hormones produites pendant la grossesse ont chuté. Ce qui va donner une sensibilité accrue, avec des périodes de bonheur alternées de périodes de doute et d’inquiétude. De plus le bébé devient le centre d’attention, alors que jusqu’à présent seule la future mère comptait. Les parents vont se sentir déstabilisés si chaque personne qui vient les voir donne son avis sur tel ou tel sujet. Ça ne fera qu’accentuer leur manque d’expérience. En maternité, les parents vont suivre les conseils du personnel soignant. Cette étape d’apprentissage et de rencontre avec leur bebe est très importante. Sauf si un geste risque de mettre le nourrisson en danger, encouragez les parents dans leur nouveau rôle. 

6 - Proposez votre aide pour les tâches ménagères ou la gestion de la fratrie

Que ce soit en maternité ou à domicile, votre visite sera d’autant plus appréciée si vous leur offrez votre aide. Faire un caddie de courses, étendre une lessive, ranger la maison, arriver avec un plat de lasagnes. Raconter une histoire au frère ou la soeur ainé, les amener au parc ou aller les chercher à l’pendant que maman et bébé se reposent ou pendant une tétée. Des petites attentions qui pourront la soulager et qui rendront votre visite plus agréable. 

Article posté le 03/05/2018 à 00:00:00 Permalink